Evoluant dans un courant musical façonné par la tradition des gens du voyage tout en respectant le riche héritage de Django Reinhardt, le DROM BLANCHARD TRIO nous plonge au cœur de la tradition romanès, et chacun de leurs concerts est une invitation à quiconque souhaite s’évader un moment avec eux sur le chemin du jazz, ce chemin qui, il y a bien longtemps, a croisé la longue route des gitans..."

Originaire du Jura, Drom a commencé à apprendre la guitare dès son plus jeune âge grâce à son père qui lui enseigna les bases du jazz et des musiques gitanes. Elevé dans la culture des gens du voyage, il a ensuite développé son jeu et sa technique à l’oreille (répétant sur sa guitare ce qu’il entendait sur les disques de Django Reinhardt) mais aussi avec ses amis sur les camps manouches. Il a longtemps joué avec Ritary Gaguenetti et Stéphane Neidhardt , deux guitaristes qui lui ont appris à enrichir son jeu et comprendre l’harmonie du jazz. Ses influences sont très variées, et ont été nourries au fil des années par ses nombreux voyages à l’étranger, notamment en Espagne, au Maroc et au Royaume-Uni. De longs voyages qui lui auront donné l’occasion de jouer avec d’illustres musiciens tels que Tchavolo SCHMITT, Samson et Dorado SCHMITT, Mandino REINHARDT, Angelo DEBARRE, Romane MANETTI, Thomas DUTRONC, Matcho WINTERSTEIN, Hank MARVIN, Niño JOSELE, Costel NITESCU, et bien d’autres...

Ainsi on sentira dans sa musique l’empreinte du Rosenberg Trio, et on retrouvera dans ses mélodies l’âme de Paco de Lucia. Il avoue par ailleurs être très influencé par des artistes soul, funk et bop tels que Paul Jackson Jr, Joe Pass, Georges Benson, Pat Martino ou encore Mike Reinhardt.

Plongé dans la musique à l’âge de 14ans, ce n’est que quelques années plus tard, en découvrant l’oeuvre du maitre Django Reinhardt, que le jeune Bordelais décide d’y consacrer sa vie professionnelle. Il s’installe donc à montpellier en 2007 pour étudier au JAM (Ecole Régionale de Jazz), et aura la chance d’avoir comme professeur le guitariste Vittorio Silvestri. Il accompagnera ensuite durant plusieurs années le soliste Claudio Della Corte au sein du Hot Club de Montpellier, avec qui il se produira dans divers concerts et festivals régionaux. Un peu plus tard il assurera la guitare rythmique dans deux autres formations jazz manouche, accompagnant Sébastien Sifferlen et Tony Petrarca au sein du BOG Quartet, et Marc Roger dans Soleil Nomade.

En 2010 il commence à travailler avec Drom pour l’accompagner sur un autre répertoire, et affine sa technique rythmique, plus proche de ses influences (Nous’che Rosenberg, Hono Winterstein) et de la tradition manouche.